Mes engagements

J.-L. Bessis Photo

 

1. Je soumettrai à référendum les orientations qui engagent l’avenir de notre profession.

2. J’engagerai une modernisation du Conseil en vue de le rendre plus représentatif de la profession.

3. Je veillerai à garantir l’impartialité des procédures disciplinaires.

4. Je renoncerai à exercer la fonction d’autorité de poursuite. Le bâtonnier de l’ordre ne saurait être à la fois le confident naturel de ses confrères et leur accusateur public.

5. J’organiserai la remise à plat des conditions d’accès à la profession, qui d’élargissement en élargissement, pénalisent les plus jeunes d’entre nous.

6. J’engagerai une réforme en profondeur de l’EFB.

7. Je procéderai à une refonte complète de l’actuel régime de cotisations pour réduire les inégalités au sein de la profession :

  • Augmentation du nombre de tranches pour le barème des cotisations à l’Ordre.
  • Instauration de la progressivité pour les cotisations au CNB et la RCP.
  • Abolition des prérogatives de recouvrement forcé des cotisations ordinales, des cotisations CNB et surtout CNBF.
  • Elargissement des exonérations pour les avocats dont les revenus sont les plus faibles.

8. Je serai extrêmement vigilant quant aux conflits d’intérêts au sein du Conseil.

9. Je publierai, dès mon élection, une déclaration d’intérêts : professionnels présents et passés, financiers et patrimoniaux.

10. Je réduirai de 40 % ma rémunération.

11. Je renoncerai aux attributions quasi-féodales du bâtonnier, notamment à l’usage détestable consistant à distribuer discrétionnairement avantages, postes et décorations.

12. Je soumettrai à appels à candidatures le recrutement des chargés de mission dont les derniers bâtonniers se sont entourés sans compter.

13. Je réduirai le train de vie du Conseil de l’Ordre.

14. J’abolirai le vice-bâtonnat, inutile et dispendieux.

15. J’améliorerai la transparence des comptes de l’Ordre afin que tous les avocats prennent la mesure à la fois des économies qui sont possibles et des marges de manœuvre financières dont l’Ordre dispose pour réorienter son action au bénéfice de la grande majorité des avocats.

16. Je mettrai tout le poids du bâtonnier dans la balance pour revaloriser l’aide juridictionnelle. Sans exclure aucune piste, y compris celle de la solidarité professionnelle.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Mes engagements »

  1. moya

    Rien sur la collaboration et toutes ses dérives..bien dommage!
    Pour éviter les dérives pourquoi ne pas soumettre au vote le budget de l’ordre des avocats.

    Répondre
  2. Bouskila

    Il faudrait également songer au rôle des instances ordinales dans la défense in concreto d’avocats parfois mis en difficulté dans l’exercice de leurs fonctions par les autorités de poursuite et/ou de jugement. Des considérations politiques freinent, hélas trop souvent, l’élan et le soutien dont nous avons besoin…

    Répondre
  3. CHAUVEAU Véronique

    Monsieur et Cher Confrère,

    A quelques années de la retraite, je partage totalement vos indignations mais ( car il y a un mais) je vois bien à quoi vous vous engagez, mais pas comment. Or le temps passant je ne peux que constater que tous nos bâtonniers avaient des programmes superbes, mais que tristement, ils n’ont réussi qu’à labourer la mer. On marche sur la tête et le nouvel EFB n’en n’est qu’un exemple topique. Quand aux instances disciplinaires je n’y ai découvert qu’une chose, il existe deux catégories d’avocat, les MCO et AMCO et les autres de l’autre côté, les petits les obscurs les sans grades.
    Paupérisation dites vous ? Certes, mais qu’avez vous fait Membres du Conseil pour faire cesser ces publicités indécentes sur des divorces à 240 Euros ?
    Bref je suis toute prête à voter et faire voter pour vous quand j’en saurai un peu plus sur vos outils car je partage vos objectifs. J’ai très peur que le « marais » ne vous engloutisse comme il a englouti les autres et que le barreau de Paris continue par inertie sur sa lancée car un mammouth pareil est certes difficile à gérer.
    Confraternellement votre
    Véronique CHAUVEAU

    Répondre
  4. BRUNO TOUSSAINT

    Ta candidature et ton programme méritent d’être soutenus à condition que tu renonces complètement à la fameuse « indemnité du bâtonnier  » .
    Tant qu’elle n’est pas prévue par la loi, elle est constitutive du délit de prise d’illégale d’intérêt.
    Et même réduite de 40 %, elle serait encore d’un montant démesuré.
    Cordialement
    Bruno TOUSSAINT

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s